Les autorités ont demandé que les opérateurs «n’est pas de l’intimidation» des tarifs en raison de la mise en œuvre de la «loi de Printemps»

Le vice-premier ministre Arkadi Dvorkovitch a demandé à des opérateurs à la suite de la mise en œuvre des dispositions de la loi «le Printemps» d’éviter une forte hausse des prix des services de communication. Le fonctionnaire a suggéré aux fournisseurs de services cellulaires limiter à 5%. Écrit à ce sujet «Interfax», en référence à la partie de la réunion consacrée à l’ajustement de la loi.


Les autorités ont demandé que les opérateurs «n'est pas de l'intimidation» des tarifs en raison de la mise en œuvre de la «loi de Printemps»

De l’avis des opérateurs, la mise en œuvre de la «loi de Printemps» dans l’existant, sa version ne permettra pas à maintenir la hausse des prix dans le cadre de l’inflation, l’augmentation peut être beaucoup plus élevé.

Représentant de l’organisation de coopération de shanghai n’a fait des observations sur la limite de l’augmentation des prix dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la «loi de Printemps». Elle seule a confirmé la réunion: «la réunion de la loi, ont discuté des priorités et l’ordre de la finalisation des règlements d’application, ainsi que l’ajustement possible de la loi en cas d’impossibilité de refléter une position dans la décision».

Le 7 juillet 2016, le président de la Russie Vladimir Poutine a signé un ensemble de documents pertinents. Plus tôt, le Conseil de développement de la société civile et des droits de l’homme a guidé une pétition au président demandant de ne pas signer un «anti-terroriste» forfait à cause d’inconstitutionnalité, de la contradiction et de l’incertitude juridique un certain nombre de normes.

Ensuite, le vice-ministre des communications et des communications de masse de la fédération de RUSSIE, Alexeï Wolin dit que le ministère des communications peut être plus de 10 fois de réduire les volumes de stockage de l’information dans le cadre de la «loi de Printemps».

Les autorités ont demandé que les opérateurs «n'est pas de l'intimidation» des tarifs en raison de la mise en œuvre de la «loi de Printemps»

À l’issue de la réunion il a été décidé que la première étape de la mise en œuvre de la loi sera plus simple de stocker uniquement le trafic des appels vocaux et des SMS, à l’exclusion de stockage de données. Dans l’avenir, pour le stockage des données est proposé d’utiliser la technologie de l’anneau de la mémoire tampon.


«À l’excès de l’information s’applique média internet, ip-tv, torrent, et un certain nombre d’autres graves pour le stockage d’information sur les ressources», a — il précisé.

En outre, un accord a été conclu et obtenu le consentement de la part de collègues, de membres des forces de sécurité à l’élimination progressive de l’approfondissement de stockage de l’information, «parce qu’aujourd’hui, cette information est stockée à 12 heures. «Nous avons une compréhension de ce que la transition à partir de 12 heures jusqu’à 6 mois, vous pouvez passer progressivement», a remarqué Wolin.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*